Dianne REEVES

Biographie de Dianne REEVES

À L.A dans ces années 80, Dianne Reeves fait encore les beaux soirs d'un club de Venice en reprenant des chansons de Stevie Wonder ou Bob Dylan. C’est là que Bruce Lundvall la remarque et la signe bientôt, en 1987, sur le label Blue Note. Cette signature, la première d’un artiste vocal, constitue alors un événement dans l’histoire du label de légende réactivé par Lundvall dès 1984.

Qu’elle chante le blues, une brume d’émotion tropicale ou bien une simple mélodie populaire, Dianne Reeves révèle la même élégance. Inspirée et raffinée, la reine de Detroit traverse le temps avec la souplesse des grandes figures du jazz. Héritière d’Ella Fitzgerald ou Sarah Vaughan, la chanteuse du Michigan affiche une prédilection pour les cordes et la guitare. Celles du fidèle guitariste brésilien Romero Lubambo cisèlent ainsi le répertoire de Reeves depuis deux décennies. Précisément depuis l’époque (1994) où la carrière de Dianne Reeves prend un essor particulier avec des albums de l’envergure de I Remember, The Grand Encounter, The Calling : Celebrating Sarah Vaughan, A Little Moonlight ou bien encore When You Know (en 2008). Miss Reeves apparaissait sur les écrans de cinéma en 2005, chantant dans le film « Good Night, and Good Luck » de George Clooney.La BO du film est récompensée d’un Grammy Award l’année suivante et vient s’ajouter aux trois autres Grammy glanés par Dianne entre 2001 et 2003. Elle est, à ce jour, la seule chanteuse à avoir été récompensée trois années de suite.

Préparez les roses rouges : une diva du jazz nous visite.